Online Dating Booster : le logiciel qui drague à votre place

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Tous les utilisateurs de sites de rencontres font face au même constat : essayer de séduire en ligne peut être efficace, mais cela demande du temps, beaucoup de temps…

Online Dating Booster : un moyen efficace pour gagner du temps

Une fois qu’un célibataire a créé un profil virtuel sur le site de rencontres de son choix, la première chose à faire est de rechercher les profils de partenaires susceptibles de correspondre à ses critères de sélection. Et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est l’une des étapes les plus longues et les moins interressantes.

Aussi, plutôt que de sacrifier son temps derrière un écran à consulter des dizaines et des dizaines de profils, à regarder les profils, lire les présentations et le type d’homme que recherchent ces jeunes femmes, pourquoi ne pas déléguer cette tache fastidieuse à un logiciel?

Online Dating Booster consulte les profils qui vous plaisent

Une fois téléchargé, le logiciel est entièrement paramétrable. Il suffit d’entrer les critères de sélection correspondant à la partenaire idéale. Par exemple : une jeune femme entre 23 et 26 ans, habitant à Lyon, à la silhouette mince ou sportive, mesurant moins d’un mètre soixante-dix, non fumeuse, etc…

Les critères peuvent être très précis ou ben plus lâches en fonction du degré de précision qu’a chacun de sa partenaire parfaite.

Une fois lancé, Online Dating Booster fait le plus gros du travail

Le logiciel va alors visiter la totalité des profils qui correspondent à la recherche du célibataire. Il est même possible de le programmer pour qu’il envoie des charmes à intervalles plus ou moins réguliers.

Pendant ce temps, le célibataire est libre de consulter les profils des jeunes femmes qui lui envoient des messages spontanés, d’y répondre si le coeur lui en dit, et de commencer à essayer de séduire celles qui lui plaisent le plus.

Pour en savoir plus

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »